AVQ, AV quoi ?

L’échelle AVQ, c’est la grille des Activités de la Vie Quotidienne, utiliser pour coter la dependance d’un patient pendant son hospitalisation.

La cotation de la dépendance répond à la question : « fait ou ne fait pas ? ». Elle mesure la réalisation d’une ou plusieurs activités de la vie courante. Elle n’est pas un instrument de mesure de la charge en soins. La dépendance est cotée à chaque début de séquence pour les patients pris en charge à temps complet exclusivement.

SIX VARIABLES

Le niveau de dépendance du patient doit être évalué systématiquement par rapport à chacune des six variables suivantes :

  1. Habillage ou toilette ;
  2. Déplacements et locomotion ;
  3. Alimentation ;
  4. Continence ;
  5. Comportement ;
  6. Communication.

UNE VARIABLE RECOUVRE UNE OU PLUSIEURS ACTIONS

Une variable de dépendance recouvre une ou plusieurs actions de la vie quotidienne. Par exemple l’habillage inclut deux actions : l’habillage du haut du corps et l’habillage du bas du corps.

QUATRE NIVEAUX DE COTATION

Chaque variable de dépendance est cotée selon les quatre niveaux suivants :

1. Indépendance

Complète : le patient est totalement autonome.

Modifiée : le patient a besoin d’aides techniques qu’il maitrise parfaitement ; ou il a besoin d’un temps plus long mais acceptable ; ou il le fait avec un risque acceptable.

2. Supervision ou arrangement
La présence d’une tierce personne est nécessaire pour réaliser l’action mais elle n’a aucun contact physique avec le patient.
3. Assistance partielle
Une tierce personne et son contact physique avec le patient sont nécessaires pour réaliser partiellement au moins une action.
4. Assistance totale
Une tierce personne et son contact physique avec le patient sont nécessaires pour réaliser la totalité d’au moins une action.

 

PRINCIPES DE COTATION

Chaque action doit être cotée en fonction de ce que fait réellement le patient au cours de la séquence observée et non en fonction de ce qu’il pourrait éventuellement faire dans d’autres conditions matérielles ou psychologiques.

Exemple : si un patient refuse de s’habiller, bien qu’il en soit capable, et qu’il doive de ce fait être totalement assisté pour réaliser cette action, sa cotation pour l’habillage du bas du corps est 4.

Si lors de la cotation d’une variable de dépendance, il apparait que le patient n’effectue pas les différentes actions de façon homogène, il faut retenir la cotation de l’action pour laquelle se manifeste la plus grande dépendance.

Exemple : le patient s’habille seul pour le haut du corps et demande seulement de l’aide pour les boutons ; en revanche il est incapable de s’habiller pour le bas du corps ; dans ce cas l’action habillage du haut du corps est cotée 3 et l’action habillage du bas du corps est cotée 4 ; il faut donc coter 4 la variable « habillage ».

Si pour une action il y a hésitation de cotation entre le niveau 3 (assistance partielle) et le niveau 4 (assistance totale), coter 4.

 

PRÉSENTATION DES VARIABLES DE DÉPENDANCE

HABILLAGEDÉPLACEMENT ET LOCOMOTIONALIMENTATIONCONTINENCECOMPORTEMENTCOMMUNICATION

Il inclut deux actions :

  1. l’habillage du haut du corps : s’habiller et se déshabiller au-dessus de la taille, ainsi que mettre en place et enlever une orthèse ou une prothèse le cas échéant ;
  2. l’habillage du bas du corps : s’habiller et se déshabiller de la taille jusqu’en bas, ainsi que mettre en place et enlever une orthèse ou une prothèse le cas échéant.

COTATION

1. Indépendance

Complète : le patient est totalement autonome.

Modifiée : le patient a besoin d’aides techniques qu’il maitrise parfaitement ; ou il a besoin d’un temps plus long mais acceptable ; ou il le fait avec un risque acceptable.

2. Supervision ou arrangement
La présence d’une tierce personne est nécessaire pour réaliser l’action mais elle n’a aucun contact physique avec le patient.
3. Assistance partielle
Une tierce personne et son contact physique avec le patient sont nécessaires pour réaliser partiellement au moins une action.
4. Assistance totale
Une tierce personne et son contact physique avec le patient sont nécessaires pour réaliser la totalité d’au moins une action.

Ils incluent cinq actions :

  1. les transferts lit-chaise-fauteuil roulant : se transférer vers le lit, la chaise ou le fauteuil roulant et inversement OU si la marche est le mode habituel de locomotion, passer du lit, de la chaise à la position debout et inversement ;
  2. les transferts aux toilettes : s’asseoir et se relever du siège des toilettes ;
  3. les transferts à la baignoire ou à la douche : entrer et sortir de la baignoire ou de la douche ;
  4. la locomotion : marcher une fois en position debout OU utiliser un fauteuil roulant en terrain plat en toute sécurité ;
  5. l’utilisation des escaliers : monter et descendre une volée de marches (12 à 14 marches). Exception : si le mode de déplacement le plus courant est le fauteuil roulant (ou la chaise roulante, le chariot plat, le tricycle, etc.), ne pas coter l’action d’utilisation des escaliers.

COTATION

1. Indépendance complète ou modifiée

Effectue seul l’ensemble de ses déplacements et de ses transferts, OU utilise des aides techniques ou adaptations, OU prend plus de temps que la normale, OU le fait avec un risque acceptable.

2. Supervision ou arrangement
Requiert une supervision (présence, suggestion, stimulation), OU un arrangement (positionnement d’une planche de transfert, mobilisation d’un cale-pied), OU nécessite une supervision pour parcourir 45 mètres, quel que soit le mode de déplacement (marche ou fauteuil roulant) ou pour monter-descendre une volée de marches d’escalier (12 à 14 marches). 
3. Assistance partielle
Nécessite une assistance partielle pour effectuer au moins l’une de ces quatre ou cinq actions. 
4. Assistance totale
Nécessite une assistance totale pour effectuer au moins l’une de ces quatre ou cinq actions. 

Elle inclut trois actions nécessaires à l’ingestion des repas (lorsque ceux-ci sont préparés et présentés au patient de manière habituelle sur une table ou sur un plateau) :

  1. utilisation des ustensiles réguliers pour porter les aliments à la bouche ;
  2. mastication ;
  3. déglutition (avaler la bouchée ou la gorgée).

COTATION

1. Indépendance complète ou modifiée

Mange en prenant sur une assiette les aliments de toute consistance et boit à partir d’une tasse ou d’un verre, utilise les ustensiles réguliers, OU utilise une aide technique ou une adaptation (paille, couteau, fourchette, etc.), OU requiert plus de temps que la normale, OU nécessite des aliments à consistance modifiée. Si le repas est administré par une autre voie (parentérale ou gastrostomie), le patient se l’administre seul.

2. Supervision ou arrangement
Requiert une supervision (présence, suggestion, stimulation), OU un arrangement (mise en place d’une prothèse, d’une orthèse, ouvrir un récipient, couper la viande, beurrer les tartines et verser les liquides), OU requiert une aide pour ouvrir les récipients, couper la viande, verser les liquides. 
3. Assistance partielle
Nécessite une assistance partielle pour au moins l’une des trois actions OU lorsque le repas est administré par une autre voie (parentérale ou gastrotomie), le patient ne le gère que partiellement. 
4. Assistance totale
Nécessite une assistance totale pour au moins l’une des trois actions OU lorsque le repas est administré par une autre voie (parentérale ou gastrotomie), le patient ne le gère pas. 

Elle inclut deux actions :

  1. le contrôle de la miction : assurer un contrôle complet et volontaire de la miction OU utiliser un équipement ou des moyens nécessaires à ce contrôle ;
  2. le contrôle de la défécation : assurer un contrôle complet et volontaire de la défécation OU utiliser un équipement ou des moyens nécessaires à ce contrôle.

COTATION

1. Indépendance complète ou modifiée

Contrôle complètement la miction et la défécation et n’est jamais incontinent OU, s’il requiert un matériel spécifique, le place, l’utilise et le nettoie seul, et n’est jamais incontinent.

Matériels spécifiques pour la continence :

  1. urinaire : urinal, bassin de lit, chaise d’aisance, couche, serviette absorbante, sonde, collecteur urinaire, médicaments ;
  2. fécal : bassin de lit, chaise d’aisance, stimulation digitale, lavement, médicaments, poche de stomie.
2. Supervision ou arrangement
Requiert une supervision (éducation), OU l’arrangement de l’équipement pour maintenir un contrôle satisfaisant, OU incontinence exceptionnelle (moins d’une fois par mois).
3. Assistance partielle
Nécessite une assistance partielle (l’entretien de son système collecteur urinaire, etc.) pour au moins l’une des deux actions, OU peut avoir une incontinence occasionnelle (moins d’une fois par jour).
4. Assistance totale
Nécessite une assistance totale pour au moins l’une des deux actions OU incontinent total, le patient se souille fréquemment au cours des 24 heures et nécessite une assistance totale pour changer ses protections.

Il inclut une action, l’interaction sociale, définie comme la capacité à s’entendre et à participer avec les autres, à des situations sociales ou thérapeutiques, à assurer ses besoins propres en même temps que ceux des autres.

COTATION

1. Indépendance complète ou modifiée

Se conduit de façon appropriée avec les membres de l’équipe de soins, les autres patients et les membres de sa famille dans la plupart des cas, OU peut prendre plus de temps que la normale pour s’ajuster à des situations sociales, OU peut avoir besoin de médications pour garder le contrôle.

2. Supervision ou arrangement
Requiert une supervision OU une surveillance en cas de situations inhabituelles ou stressantes.
3. Assistance partielle
Ne se conduit de façon appropriée qu’une partie du temps, nécessite parfois des interventions, voire des négociations ou des restrictions.
4. Assistance totale

Se conduit le plus souvent de façon inappropriée, nécessite des restrictions.

Exemples de conduites sociales inappropriées : crises de colère intempestives ; langage excessif, grossier, violent ; rires et pleurs excessifs ; violences physiques ; attitude très renfermée ou sans interaction.

Elle inclut deux actions :

  1. la compréhension d’une communication visuelle ou auditive ;
  2. l’expression claire du langage verbal et non verbal.

COTATION

1. Indépendance complète ou modifiée

Comprend et s’exprime normalement, ce qui permet des relations humaines aisées OU comprend et s’exprime difficilement en prenant plus de temps que la normale.

2. Supervision ou arrangement
Requiert parfois une stimulation pour permettre les échanges (faire répéter, parler plus lentement, s’aider d’un geste, d’un support, etc.).
3. Assistance partielle
Ne comprend ou n’utilise que des mots, expressions ou gestes simples, nécessite fréquemment une aide.
4. Assistance totale

Ne s’exprime pas et/ou ne communique pas OU le fait de façon inappropriée.

CONTACTEZ NOUS

Envoyez-nous votre message : nous revenons vers vous au plus vite.

En cours d’envoi

©2018 LE [R]imp.fr - produit par Puzzzle.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?